fr en nl de
Imprimer Envoyer cette news à un ami
Envoyer cette news à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom : Email :
 

Fin du régime Qualiwatt

vendredi 29 décembre 2017

FEDELEC 

Le gouvernement a décidé suite à l’avis de la Cwape qui montrait que le photovoltaïque résidentiel n’avait plus besoin de soutien économique de supprimer la prime Qualiwatt au terme du prochain semestre, soit le 30 juin 2018. Nous avions été sondés sur cette décision et avions demandé à ce que la baisse du soutien soit progressive (diminuer les primes d’un tiers tous les six mois jusqu’à extinction).

Cela n’a pas été possible pour des raisons juridiques mais aussi parce que le gouvernement aurait eu du mal à justifier que le photovoltaïque résidentiel continue à être soutenu financièrement alors que la Cwape avait montré en décembre 2017 qu’il pouvait se passer de soutien.

En effet, selon le régulateur « les primes actuelles donneront aux installations photovoltaïques d’une puissance inférieure ou égale à 10 kW mises en service entre le 01/01/2018 et le 30/06/2018 un taux de rentabilité compris entre 7,3% et 8,4%. »

Nous ne connaissons pas encore les termes précis de l’accord. A priori, c’est toujours le passage de l’organisme de contrôle qui fera date (et permettra de vérifier si l’installation pourra bénéficier de la prime Qualiwatt ou pas).

En outre, le quota d’installations dans le régime Qualiwatt étant limité à 12.000 par an. Il semble probable (la date d’arrêt étant programmée au 30 juin), que le quota de 2018 soit de 6.000 installations.

Les installateurs du comité de filière photovoltaïque que j’avais invité à témoigner auprès du ministre et de son équipe avaient manifesté leur crainte sur un boom des installations avant la fin juin puis un « désert de commandes » pendant les mois suivants.

Pour limiter cet écueil, il me parait important de dire que la communication que les installateurs feront aura une importance particulière dans ce domaine.

En axant toute la communication sur la date du 30/6, les entreprises amplifieront ce phénomène.

S’il est bien normal de communiquer sur l’effet d’aubaine, il faudra veiller à ce que cette communication ne se traduise pas par « investissez avant le 30 juin parce qu’après ce sera trop tard » sous peine de scier la branche sur laquelle nous sommes assis….

Pour terminer sur une note plus positive, vous aviez reçu l’information selon laquelle, à partir du 1er janvier 2018, pour toutes installations résidentielles, les installateurs devraient fournir le flash-test des panneaux installés.

Nous avons pu dissuader la Cwape d’appliquer cette mesure, arguant du fait que celle-ci serait très difficile à appliquer et en plus parfaitement inutile.

FEDELEC 

0 commentaire(s)



Aucun commentaire pour cette news !

Ajouter un commentaire